Atelier : Pourquoi (manger) ?

ATELIER

Pourquoi (manger) ?

main de femme tient ustensile qui touche colline-genou du bout de l'orteil

Dimanche le 17 juillet, 13h.
Espace Scudéri, 1359 Ste-Catherine E.
Contribution suggérée : 10$

PHILOSOPHER AUTOUR DES OEUVRES MAKWANDA
avec Laurence Bouchet, philopraticienne

Échanger en philosophant à partir des tableaux photographiques de l’artiste permettra de varier les points de vue de chacun et de prendre conscience des problématiques liées à l’art et au jugement esthétique.

Manger et regarder une œuvre d’art sont a priori deux activités radicalement différentes. La première nous ramène à notre animalité et à nos besoins primaires, il faut bien manger pour vivre, tandis que la seconde nous élève à notre humanité. Seul l’homme, semble-t-il, se préoccupe de la représentation du monde qui l’entoure, seul il se soucie d’une quête esthétique. La première implique un rapport intéressé avec l’objet, c’est pour nous satisfaire que nous mangeons, la seconde s’inscrit au contraire dans un lien désintéressé, ce n’est pas seulement pour moi que j’aime une œuvre d’art, mais aussi parce que je pense qu’elle plaira à d’autres que moi, parce qu’avec elle naît un désir de partage et d’échange.

Dans son travail pourtant, Makwanda met en rapport l’activité de manger avec l’art.

Une telle mise en rapport a-t-elle un sens ? Et si oui, lequel ?

Comment l’artiste a-t-il choisi d’aborder le rapport à la nourriture ?

Pourquoi l’ajout de parenthèses au verbe manger ?

Le rapport à la nourriture peut-il être esthétique ?

L’artiste nous permet-il de mieux comprendre ce que nous faisons quand nous mangeons ?

Quelle est la valeur esthétique de ces œuvres ?

Les participants à l’atelier seront invités à chercher des hypothèses de réponse à ces questions, à les examiner ensemble tout en s’appuyant sur leurs interprétations des œuvres exposées.


Laurence Bouchet est philosophe praticienne et professeur de philosophie. Elle a étudié à la Sorbonne et écrit un mémoire sur Bataille lecteur de Nietzsche. Elle anime des ateliers de pratique philosophique dans des cafés, auprès d’instituts de formation (école des cadres de santé, préparation aux écoles d’infirmières), d’associations, de musées, de centres sociaux. Elle propose des consultations et des formations individuelles et anime deux fois par an un séminaire de pratique philosophique. Elle travaille en France, au Québec et en Espagne.

Dans un livre : Philosopher pour se retrouver, la pratique philo pour devenir libre et oser être vrai (Marabout/Hachette 2015) Laurence Bouchet expose la démarche de la pratique philosophique et propose des exercices d’application au lecteur.

http://www.laurencebouchet-pratiquephilosophique.com


(Manger) — manger entre parenthèses — est à la fois une exposition d’arts visuels et une série d’événements performatifs. (Manger) est une œuvre transdisciplinaire, c’est-à-dire qu’elle se déploie entre, à travers et au-delà de plusieurs disciplines.